Béatrice Plouvier, Responsable Développement RH

« Ce stage a un vrai intérêt »

Le 08/09/2015

Béatrice Plouvier, Responsable Développement RH

À la Direction des Ressources Humaines au sein du groupe ENGIE pendant 22 ans, Béatrice Plouvier travaille comme Responsable de l’animation des réseaux RH Pays. Son rôle : piloter notamment le développement RH dans les 22 entités groupe basées dans le Nord, soit 3000 collaborateurs au total.
rh

« La séquence d’observation des élèves de troisième est l’un des stages les plus difficiles à gérer pour l’employeur : il est très court, les élèves sont jeunes et c’est souvent la première fois qu’ils découvrent un environnement de travail en entreprise. Si on veut les accompagner correctement, ce stage requiert de dégager un vrai temps d’encadrement. Chez Engie, nous essayons d’organiser un programme personnalisé pour nos stagiaires de troisième. Spontanément, les collégiens ne posent pas beaucoup de questions : charge à nous de leur apporter de la matière.

Les salariés ont eux-mêmes des enfants ; ils sont plutôt bienveillants lorsqu’il s’agit d’accueillir des stagiaires et leur faire découvrir leur métier d’électricien, de comptable ou de mécanicien par exemple. Créer des liens avec ces jeunes renforce le sentiment d’appartenance des salariés à notre entreprise et à ses valeurs. Ils apprécient d’être dans une entreprise qui fait bouger les choses. Chez Engie, nous sommes très engagés en faveur de l’ancrage territorial. Ce n’est pas un vain mot : l’entreprise veut se donner les moyens de travailler avec l’ensemble des personnes de son territoire. Notre objectif avec cette plateforme : ouvrir Engie à des jeunes qui n’auraient peut-être pas spontanément accès à l’entreprise par leur propre réseau.

Sur le plan personnel, j’interviens depuis 3 ans en tant que jury dans le cadre de soutenances de stage, dans le collège de mes enfants. Cette expérience m’apporte une vraie richesse en tant que DRH : même si un jeune ne sait pas du tout ce qu’il veut faire plus tard, ce premier stage lui permet a minima de prendre conscience de ce qu’il ne veut pas faire. Cela a un vrai intérêt. Dans tous les cas, je suis toujours étonnée de constater que 100 % d’entre eux sont agréablement surpris par le monde entreprise, dont ils avaient a priori une image pas très marrante. Ce stage leur apporte une véritable ouverture vers le monde de l’emploi. »


Partagez sur : Partagez sur facebook Partagez sur Twitter
Donnez votre avis sur la plateforme
Donnez votre avis sur la plateforme
Poursuivre la conversation
Partagez ce site sur Facebook Partagez ce site sur Twitter Imprimez ce site